Solution de Conservation Pour Le Grand Théâtre de Québec

Quebec City
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Photo © Stephane Groleau
Dessin © Lemay and Atelier 21
Dessin © Lemay and Atelier 21
Dessin © Lemay and Atelier 21
Dessin © Lemay and Atelier 21
Architectes
Lemay
Lieu
Quebec City
Année
2020
Client
Société du Grand Théâtre de Québec
Consortium
Lemay and Atelier 21

Inauguré en 1970 et prisé pour l’architecture de style brutaliste de Victor Prus, le Grand Théâtre de Québec nécessitait une intervention majeure. Il était urgent de restaurer et de protéger ses murs intérieurs et extérieurs préfabriqués en béton, de même que la fresque sculpturale historique créée par Jordi Bonet, intimement liée à la structure. Les infiltrations d’humidité avaient provoqué une grave désintégration des panneaux de béton et de leurs ancrages.

L’icône en béton reflète l’apogée de la Révolution tranquille au Québec et la murale de Bonet est l’une des plus grandes au monde. La fragilité de l’œuvre et l’impossibilité d’accéder directement aux ancrages ont nécessité une solution radicale.

L’enveloppe de verre novatrice est une réponse délicate à un problème complexe. Transparente, minimaliste et presque immatérielle, elle agit comme une extension du bâtiment original, utilisant une logique et une composition structurelle identiques et finement ajustées. D’ailleurs, les lignes brutalistes et la trame narrative artistique sont encore plus saisissantes, grâce à la solution délicate de Lemay. Le verre peut apparaître solide ou immatériel selon la lumière, estompant parfois les contours du bâtiment ; il s’efface, disparaît, se reflète, s’illumine, tout en articulant le projet avec discrétion et sensibilité. Amplifié en fonction de la morphologie du bâtiment, il laisse le chef-d’œuvre de béton intact et parfaitement visible.

Écoénergétique et économique, l’enveloppe protège le Grand Théâtre des intempéries en créant une enveloppe secondaire tempérée abritant un système de récupération de chaleur et de masse thermique à faible débit. La température et l’humidité intérieures constantes qui en résultent (cruciales pour la préservation des instruments de musique à l’intérieur) épargnent toute dégradation supplémentaire aux panneaux de béton extérieurs, à leur murale intégrée et à leurs ancrages de soutien.

Les systèmes de construction proposés étaient presque tous conçus sur mesure, avec une structure en acier délicate et une myriade d’éléments nécessitant une réflexion intense et soutenue, de même qu’un travail d’équipe entre architectes, ingénieurs, spécialistes de la construction et fabricants. Ensemble, ils ont produit une solution architecturale inédite qui ouvre un nouvel acte dans l’histoire de la culture québécoise.

Projets liés

  • Herman Miller National Showroom
    Krueck Sexton Partners
  • The Ark, Condominiums
    Form4 Architecture
  • SFMOMA Rooftop Garden
    Jensen Architects
  • Kokoris Residence
    Jensen Architects
  • Turner Duckworth Offices
    Jensen Architects

Magazine

Autres projets de Lemay

Place Vauquelin
Montréal
Humaniti
Montreal
Lumenpulse
Longueuil
Ray-Mont Logistics
Montréal
Pomerleau
Lévis
Bishop’s University Learning Commons
Sherbrooke